coupable


coupable

coupable [ kupabl ] adj. et n.
• 1667; corpable 1172; lat. culpabilis, rac. culpa coulpe
1Qui a commis une faute, une infraction. fautif. (Surtout attribut) Être coupable d'un délit ( délinquant) , d'un crime ( criminel) . Se rendre coupable d'une faute. S'avouer coupable ( mea-culpa) . L'accusé est reconnu, déclaré coupable. Plaider coupable : reconnaître la culpabilité de l'accusé, mais essayer de l'atténuer. Non coupable : innocent. Plaidez-vous coupable, ou non coupable ?
Par ext. Responsable d'une mauvaise situation. Être coupable envers qqn, coupable de (et inf.). C'est la presse qui est coupable. Il n'y est pour rien, je suis seul coupable. Se sentir coupable. culpabilité.
2(Actions, pensées, désirs) blâmable, condamnable, délictueux, fautif, pendable, punissable, répréhensible. Commettre une action coupable. Desseins, désirs, pensées coupables. honteux, inavouable, indigne, infâme, mauvais. Un amour coupable. illégitime, illicite. Il a envers ses enfants une faiblesse coupable.
3 N. Personne qui est coupable (1°). Rechercher, trouver les coupables. Il lui faut un coupable. Le coupable idéal. Le coupable et ses complices. « il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent » (Voltaire).
Par ext. Personne responsable d'une mauvaise situation. C'est lui, le grand coupable. responsable.
⊗ CONTR. Innocent.

coupable adjectif (latin culpabilis, de culpa, faute) Qui a commis une infraction et qui en est jugé responsable devant la loi : L'accusé a été reconnu coupable. Qui est responsable d'une faute, d'un mal, qui en est à l'origine, qui porte en soi l'entière responsabilité d'un mal : Vous êtes coupable d'avoir oublié l'heure. Se dit d'un acte normalement condamnable ; blâmable, répréhensible : De coupables pensées.coupable (expressions) adjectif (latin culpabilis, de culpa, faute) Plaider coupable, se reconnaître devant ses accusateurs comme responsable d'un crime ou d'un mal. Se sentir coupable, éprouver un sentiment de culpabilité à l'égard de quelqu'un. ● coupable (synonymes) adjectif (latin culpabilis, de culpa, faute) Qui a commis une infraction et qui en est jugé...
Synonymes :
Contraires :
- acquitté
Se dit d'un acte normalement condamnable ; blâmable, répréhensible
Synonymes :
- blâmable
- délictueux
- répréhensible
Contraires :
coupable nom Personne responsable d'une infraction ou d'un acte, d'une attitude moralement condamnables : Les coupables seront punis. Chose responsable d'un effet néfaste, nuisible. ● coupable (citations) nom Georges Bataille Billom 1897-Paris 1962 L'aveu est la tentation du coupable. Le Procès de Gilles de Rais Pauvert Pierre Corneille Rouen 1606-Paris 1684 À force d'être juste, on est souvent coupable. La Mort de Pompée, I, 1, Photin Savinien de Cyrano de Bergerac Paris 1619-Paris 1655 Peut-on être innocent, lorsqu'on aime un coupable ? La Mort d'Agrippine François Marie Arouet, dit Voltaire Paris 1694-Paris 1778 Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent. Zadig ou la Destinée Anonyme Le coupable est celui à qui le délit profite. Is fecit cui prodest. Commentaire Vieil adage de droit. Virgile, en latin Publius Vergilius Maro Andes, aujourd'hui Pietole, près de Mantoue, 70 avant J.-C.-Brindes 19 avant J.-C. C'est moi le coupable, moi que voici ! Me, me adsum qui feci ! L'Énéide, IX, 426 sir William Blackstone Londres 1723-Londres 1780 Que dix coupables échappent à la justice, plutôt que souffre un seul innocent. It is better that ten guilty persons escape than that one innocent suffer. Commentaries on the Laws of England, IVcoupable (synonymes) nom Personne responsable d'une infraction ou d'un acte, d'une attitude moralement...
Synonymes :
- délinquant
Contraires :

coupable
adj. et n.
d1./d Qui a commis une faute, un délit, un crime. Se rendre coupable de vol. L'accusé est reconnu coupable.
Subst. On a retrouvé le coupable.
|| (Sens atténué.) Responsable. C'est lui qui est coupable de cette mauvaise plaisanterie.
Subst. Le coupable de cette maladresse.
|| PSYCHO Se sentir coupable: avoir un sentiment de culpabilité.
d2./d Qui est contraire à la morale, aux convenances, au devoir. Négligence coupable. Pensées coupables.

⇒COUPABLE, adj.
A.— [En parlant d'une pers.]
1. Qui a commis volontairement un acte considéré comme répréhensible. Je viens de vous montrer le mari coupable et la réconciliation impossible (PAILLERON, Âge ingrat, 1879, III, 8, p. 125). De quoi faudra-t-il me déclarer coupable? (CAMUS, Possédés, 1959, p. 1043) :
1. Que Dreyfus soit coupable ou innocent, qu'Esterhazy soit coupable ou innocent, ce sont là sans doute des questions de la plus haute gravité.
R. MARTIN DU GARD, Jean Barois, 1913, p. 386.
Spéc., DR. Plaider coupable. Se présenter devant le tribunal sans contester les faits incriminés.
P. métaph. Daniel ne pouvait pas souffrir leur humilité; ils avaient perpétuellement l'air de plaider coupables (SARTRE, Âge raison, 1945, p. 131).
Coupable de
a) + subst. Coupable de diffamation, d'injure. Erlane Jean-René a déserté à l'ennemi et s'est rendu de plus coupable du crime de trahison (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p. 216).
P. plaisant. Être coupable d'un livre, d'un ouvrage. En être l'auteur.
b) + inf. Pauline le regardait avec remords, comme si elle se fût sentie coupable de laisser une créature dans un pareil cloaque (ZOLA, Joie de vivre, 1884, p. 1114).
2. Emploi subst. Celui ou celle qui a commis une faute. Aveu, châtiment, confession du coupable; découvrir, trouver, punir le coupable. Il marchait sans baisser la tête comme un coupable (CHAMPFL., Souffr. profess. Delteil, 1853, p. 120). Le parquet dut renoncer à la poursuite du coupable (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, La Petite Roque, 1885, p. 1032) :
2. Le duel entre le coupable et le juge est donc d'autant plus terrible que la justice a pour auxiliaire le silence des murailles et l'incorruptible indifférence de ses agents.
BALZAC, Splendeurs et misères des courtisanes, 1846, p. 361.
B.— [En parlant d'une pensée, d'une attitude, d'une action, etc.] Qui est condamnable. Des plaisirs coupables. Il mourra avant de renoncer à son coupable espoir (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 3, 1859, p. 491). Il y a, Monsieur le maire, qu'un acte coupable a été commis (HUGO, Misér., t. 1, 1862, p. 253).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. depuis 1694. Étymol. et Hist. 1. 1172 corpable « qui a commis une faute » (CHRÉTIEN DE TROYES, Le Chevalier au Lion, éd. M. Roques, 6775); ca 1179 coupable (Renart, éd. M. Roques, I, 1159); 2. 1667 coupable adj. « blâmable, condamnable (en parlant d'une chose) » (MOLIÈRE, Tartuffe, III, 2). Du lat. chrét. culpabilis « coupable », v. coulpe. Fréq. abs. littér. :4 348. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 8 905, b) 5 231; XXe s. : a) 5 880, b) 4 552.
DÉR. Coupablement, adv. D'une manière coupable. La prédisposition à entendre, à venir au rendez-vous de la grâce était considérée comme un germe caché que l'occasion providentielle allait faire éclore et que seules les ronces du mal pourraient coupablement étouffer (Philos., Relig., 1957, p. 4416). [] 1re attest. 1573 corpablement (J.-A. DE BAÏF, Poèmes, L. IV II, 179 ds HUG.); de coupable, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 5.
BBG. — DAUZAT Ling. fr. 1946, p. 28. — GIR. t. 2 Nouv. Rem. 1834, pp. 24-25.

1. coupable [kupabl] adj. et n.
ÉTYM. 1667; corpable, 1172; du lat. culpabilis, de culpa. → Coulpe.
1 Qui a commis une faute, un acte répréhensible. Fautif; culpabilité. || Être coupable d'un délit ( Délinquant), d'un crime ( Criminel). || Être coupable de négligence, de vol, de meurtre. || Être coupable de banqueroute (cit. 3), de menaces, de voies de fait, d'attentat, de complot, d'atteinte à la sûreté de l'État, de trahison… || Se rendre coupable d'une faute (→ Appréhender, cit. 9). || Coupable de complicité. Complice. || Coupable de (et inf.). || Se sentir coupable d'avoir menti. || Se sentir coupable de qqch. → Avoir qqch. sur la conscience; fam. qui se sent morveux se mouche. || Amener qqn à reconnaître qu'il est coupable. Convaincre. || S'avouer coupable. || L'accusé est reconnu, déclaré coupable. Accusé; condamner. || Déclarer non coupable. Acquitter. || Plaider coupable : reconnaître la culpabilité de l'accusé, mais essayer de l'atténuer, de l'excuser. || Non coupable : innocent. || Plaidez-vous coupable, ou non coupable ? || Coupable au premier chef. || C'est le plus coupable de tous. || Coupable envers Dieu, envers la Société.
1 Tout homme étant présumé innocent jusqu'à ce qu'il ait été déclaré coupable, toute rigueur qui ne serait pas nécessaire pour s'assurer de sa personne, doit être sévèrement réprimée par la Loi.
Déclaration des droits de l'homme (Constitution 3 sept. 1791), art. 9.
2 Lorsque l'accusé aura été reconnu coupable, le procureur général fera sa réquisition à la cour pour l'application de la loi.
Code d'instruction criminelle, art. 362.
3 Si j'ai violé les lois de l'Église, je suis prêt à subir la peine de ma faute; si vous me croyez coupable, faites un jugement canonique et je l'exécuterai, je le jure sur mon honneur sacerdotal; mais je veux un jugement régulier, car, en droit, personne n'est tenu de se condamner soi-même, nemo se tradere tenetur, dit le Corpus Juris Canonici.
Huysmans, Là-bas, XIV, p. 198.
4 Nous prononçons, nous décidons, nous déclarons que toi, Gilles de Rais, cité à notre Tribunal, tu es honteusement coupable d'hérésie, d'apostasie, d'évocation des démons; que pour ces crimes, tu as encouru la sentence d'excommunication et toutes les autres peines déterminées par le droit.
Huysmans, Là-bas, XVII, p. 247.
(Sur le plan psychologique; → Culpabilité). || Se sentir coupable, responsable et fautif; éprouver de la culpabilité.
Par plais. || Être coupable d'un livre, d'un article, en être l'auteur.
2 (1667). Actions; pensées. Condamnable. Blâmable, condamnable, délictueux, fautif, pendable, punissable, répréhensible. || Commettre une action coupable. || Desseins, désirs coupables. Honteux, inavouable, indigne, infâme, mauvais, vicieux. || Coupables pensées. Damnable (vx); → Mouchoir, cit. 1. || Un cœur coupable. || Un amour coupable. Illégitime, illicite.Il a envers ses enfants une faiblesse coupable.
3 N. || Un, une coupable. a Personne qui a commis une faute. || Rechercher, trouver les coupables. || La justice atteindra les coupables. || Vous êtes le coupable. || Appréhender le coupable. || Le coupable et ses complices. || Tout coupable doit être puni. Passible (d'une peine). || Punir un coupable. Châtier, condamner, frapper (d'une peine), punir; excommunier. || Accabler les coupables. || Avoir pitié du coupable (→ Clémence, cit. 4). || Épargner, absoudre le coupable. || Pardonner aux coupables.
5 Dérober un coupable au bras de la justice (…)
Corneille, Horace, V, 3.
6 Un coupable puni est un exemple pour la canaille; un innocent condamné est l'affaire de tous les honnêtes gens.
La Bruyère, les Caractères, XIV, 52.
7 C'est de lui que les nations tiennent ce grand principe : qu'il vaut mieux hasarder de sauver un coupable que de condamner un innocent.
Voltaire, Zadig, VI.
8 (…) je n'aurai de cesse que je n'aie retrouvé le coupable. Où qu'il se cache, je le pourchasse, et jure qu'il ne m'échappera pas.
Gide, Œdipe, I.
b Fam. Responsable. || Vous cherchez l'auteur de cette plaisanterie ? || En voici le coupable.Le grand coupable de son échec, c'est le jeu.
CONTR. Innocent.
DÉR. Coupablement.
HOM. 2. Coupable.
————————
2. coupable [kupabl] adj.
ÉTYM. XXe; de couper.
Rare ou par plais. (à cause de l'homonymie). Qui peut être coupé. || Ce saucisson est trop dur, il est à peine coupable.
HOM. 1. Coupable.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • coupable — Coupable. adj. de tout genre. Quelques uns y mettent encore une L, mais personne ne la prononce. Qui a commis quelque faute ou quelque crime. Extremement coupable. tout à fait coupable. on l accuse de telle chose, il en est coupable. c est le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • coupable — COUPABLE. adj. des 2 g. Qui a commis quelque faute ou quelque crime. Extrèmement coupable. On l a accusé de telle chose, il en est coupable. C est le plus coupable de tous. Il est coupable d un tel crime. On l a trouvé, il s est trouvé coupable.… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • Coupable — Cou pa*ble (k[=oo] p[.a]*b l), a. [F.] Culpable. [Obs.] [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • coupable — (kou pa bl ) adj. 1°   Qui a commis un crime, un délit, une faute. •   Quiconque tue est coupable d homicide, PASC. Prov. 14. •   Pour se rendre coupable devant Dieu, PASC. ib. 4. •   Il n est point de malheur dont je ne sois coupable, RAC. Brit …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COUPABLE — adj. des deux genres Qui a commis quelque faute, quelque crime. On l accuse de ce crime, de cette faute, et il en est coupable. S avouer coupable. Se rendre coupable d une faute. C est le plus coupable de tous. Extrêmement coupable. Elle est… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COUPABLE — adj. des deux genres Qui a commis quelque faute, quelque crime. S’avouer coupable. Se rendre coupable d’une faute. C’est le plus coupable de tous. L’accusé fut déclaré coupable. être coupable de trahison. être coupable de négligence. Par… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Coupable — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sommaire 1 Droit 2 Cinéma 3 Télé …   Wikipédia en Français

  • coupable — cou|pa|ble [ku pa:bl] <fr. ; aus gleichbed. lat. culpabilis> (veraltet) schuldig, strafbar …   Das große Fremdwörterbuch

  • coupable — adj., fautif : KOPÂBLyO (Chambéry | Albanais) / koupâblo (Villards Thônes), A, E ; fôti, fa, e (Saxel), fôtifo, (v)a, e (Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Coupable (Album) — Coupable Album par Éric Lapointe Sortie 2 novembre 2004 Genre(s) Rock Format CD Label Diffusion YFB Albums de Éric Lapointe …   Wikipédia en Français


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.